Soixante huit (Une vieille histoire) Avril-Mai 2008 avec TEC 25 avril 2008 à la Maison du Théâtre à Amiens

Publié le par mai

Soixante huit (Une vieille histoire)
 
Titre provisoire d'une conférence décalée mais néanmoins historique, imaginée à l'occasion du quarantième anniversaire de l'évènement que l'on sait mais dont on taira le nom…
C'est l'histoire d'une fille ou d'un type. Ce type, c'est vous. Vous souffrez depuis plusieurs mois d'un mal étrange : Vous voyez le président de la république partout. Et le pire c'est qu'il vous parle. Bien sûr, au début vous ne voulez pas l'entendre. Vous ne voulez pas l'écouter. Alors vous consultez. Et après vous l'écoutez. Et il vous dit : "souvenez vous, souvenez vous de mai 68". Alors, vous, vous demandez ce qu'il veut dire par là, vous vous creusez la tête. Et vous trouvez…
Un spectacle (Petite forme) de la Vache bleue, de et avec Jean-Christophe Viseux et Frédéric Legoy / Regards extérieurs de Amalia Modica, Marie-Pierre Feringue, Gérald Dumont / Avec le soutien de l'association Travail et Culture. 
"Dans cette élection il s’agit de savoir si l’héritage de mai 68 doit être perpétué ou s’il doit être liquidé une bonne fois pour toutes. Je veux tourner la page de mai 68."                   
Nicolas Sarkozy 1968-2008… Quarante ans séparent ces deux dates… Soixante huit et son mois de mai qui aujourd'hui aurait presque pu être oublié sans l'hommage appuyé que lui a rendu Président Sarkozy durant sa campagne électorale.. Deux mille huit comme si soixante huit n'avait jamais existé. Soixante huit si loin… Et pourtant…
C'est pourquoi au nom des anniversaires en danger, il fallait réveiller les mémoires pour évoquer ce que fut 68, ce qu'il est aujourd'hui et ce qu'il sera. Il y a entre 68 et 2008 tellement de choses différentes, une telle distance et en même temps tellement de choses à faire…
Car la question aujourd'hui est la suivante ? Comment réussir la révolution? Il existe quelques écrits à ce sujet. La révolution c'est avant tout la prise du pouvoir. Une méthode simple demandait à être écrite, imaginée. C'est chose faite. Sous les yeux ébahis de spectateurs admis à la conférence, la voici brièvement exposée. Encore étourdis par cette révélation, les spectateurs se lèvent et se disent "mais oui, c'était tellement simple, comment n'y avons nous pas pensé plus tôt ?"
Ainsi, la révolution nécessite une conspiration et des conspirateurs. Avec ou sans cagoule. Si la révolution a lieu sans cagoule, les conspirateurs doivent avoir des têtes de conspirateurs. Voire des moustaches. Des moustaches de révolutionnaires. Car il existe différentes sortes de moustaches. Des moustaches réactionnaires aussi. Mais là, on s'écarte du sujet. Et alors ? Et si on s'écartait du sujet? Si on parlait d'aujourd'hui ?
 
Ici, comme nous l'avions fait pour la manifestation dans "Typologie de la Manifestation", nous esquisserons une étude attentive, sarcastique, bienveillante, tendre et mordante de la Révolution, de ses codes, de ses rites, de ses coutumes…
Voilà de quoi parlera le spectacle. En images. En son, en texte, et en gestes. On parlera aussi d'avant-garde, - la révolution a besoin d'une avant garde éclairée- d'accessoires indispensables, de tactiques imparables, de gestes, de conspirations, de conspirateurs, de grand soir, de synchroniser ses montres. Concrètement, le spectacle qui sera créé sera une petite forme de 30 minutes environ. Un spectacle souple, adaptable dans quasiment tous les lieux, à partir du moment où l'on peut s'assurer de l'obscurité et de l'occultation de la lumière.
Le spectacle "Soixante huit (Une vieille histoire)" ne répond pas à une commande; ou bien à une commande que nous nous serions fait nous-mêmes… Au-delà des "évènements de mai 68", notre souhait est de ré-interroger nos envies et notre capacité à changer le monde…
 
Conditions techniques – Forme du spectacle
Le spectacle "soixante huit (une vieille histoire") est appelé à être une petite forme de 30 minutes environ. Privilégiant une grande proximité avec le public il pourra se jouer dans des petites salles et requiert un minimum de conditions techniques : occultation de la lumière, espace scénique réduit (3,5m de large et 2m de profondeur). Sa durée lui permet d'être joué en formule "entressort" (plusieurs séances peuvent être enchaînées). Conçu comme une sorte de complément de "typologie de la manifestation", il peut se jouer à sa suite, au cours d'une même soirée.
Le spectacle mélange vidéo et photos, documents d'archives et bandes sonores, alternant entre aujourd'hui et hier, en respectant les rites de la diapo-conférence. Il est conçu comme une un prolongement de "typologie de la manifestation" et pourra se jouer à la suite de ce dernier dans une seule et unique soirée…
Le spectacle est actuellement en cours de création. Après une dernière période de travail durant le premier trimestre 2008, il sera prêt pour le mois d'avril de la même année.
Une générale du spectacle sera organisée le 22 mars 2008 (Probablement à la "Makina", lieu de création de la cie à Lille-Hellemmes. Ensuite, le spectacle sera présenté à Amiens puis dans la région au cours d'initiatives de l'association Travail et Culture, comme les cabarets de l'union. Courant mai, le spectacle sera également présenté à l'Antre 2 à Lille puis à différentes occasions…  
Par ailleurs, la cie continue à rechercher des partenariats à nouer avec d'autres structures pour la création du spectacle et ses représentations à venir…
 
Premières représentations (Prévisions)…
- Soxiante-huit (une vieille histoire) : Avril-Mai 2008 avec TEC / 25 avril 2008 à la Maison du Théâtre à Amiens / 15 mai 2008 à l'Antre deux à Lille / 15 juin 2008 à Douchy-les-Mines (Festival théâtre de rue Les Douchynoiseries).
- Typologie de la Manifestation : 25 avril 2008 à la Maison du Théâtre à Amiens , 06 mai 2008 au Vivat à Armentières et 15 mai 2008 à l'Antre deux à Lille.
 
Plus de renseignements : La Vache bleue / vache.bleue@voila.fr / 06.71.35.05.04 / 
site : 
www.vache-bleue.org

Publié dans A voir - débats

Commenter cet article