Les années 68 au cinéma - Tulle

Publié le par mai

Utopies de mai 1968, comme le constat d’une rencontre à jamais
manquée entre les générations.

Samedi 26 avril

Tulle - salle Latreille (à côté du Théâtre)

11h00 68 en écritures

Lecture par Pierre-Etienne Heymann

12h00 Ouverture de l’exposition Mai 68

Lagraulière - à la mairie, avec le foyer rural

15h00 Projection gratuite

Jan Palach / Raymond Depardon - 1969, 12’

Le 16 janvier 1969, Jan Palach, s’immole par le feu à Prague pour protester contre l’invasion de la Tchécos­lovaquie en août 1968… Raymond Depardon réalise

son premier court métrage en filmant l’hommage qui lui est rendu.

Dix minutes de silence pour John Lennon

Raymond Depardon - 1980, 10’

Le jour de l’assassinat de John Lennon devant

l’immeuble du Dakota, Raymond Depardon est à New York. Le lendemain, à Central Park, il filme en plan séquence les dix minutes de silence à la mémoire

de l’artiste.

Mourir à trente ans / Romain Goupil - 1982, 97’

Après le suicide de son ami Michel Récanati, Romain Goupil s’interroge sur son passé militant d’extrê­me gauche, de membre des CAL (Comités d’Action

Lycéens). Il insère au milieu d’images d’assemblées générales et de manifestations tournées en 1968, des documents intimes et des témoignages d’anciens

camarades qui participent de ce portrait d’une

génération.

Naves - à Soleilhavoup, chez Bernard Mullet, paysan (fléchage)

20h30 Projection gratuite

Salut les Cubains / Agnès Varda - 1963, 30’

Agnès Varda rapporte de Cuba mille huit cents

photos en noir et blanc, images prises quatre ans après l’arrivée au pouvoir de Fidel Castro. Elle les filme en rythme et les commente, portant ainsi à l’écran un fulgurant kaléidoscope résonnant au son des espoirs de la révolution et des percussions.


 Black Panthers / Agnès Varda - 1968, 28’

En 1968, les Black Panthers d’Oakland font des

rallyes d’information sur le procès politique d’un de leurs leaders, Huey Newton, afin d’attirer l’attention

des Américains et de mobiliser les consciences

noires.

Réponses de femmes / Agnès Varda - 1977, 8’

Des femmes prennent successivement la parole pour dénoncer le conditionnement que leur impose dès l’enfance une société machiste et revendiquent le droit d’exister en tant qu’individus à part entière.

Un ciné tract représentatif de la vigueur de la

revendication féministe dans les années 1970.

Dimanche 27 avril

St-Mexant - à la Chassagne, dans la grange de Léo et Marilyne Mertens, paysans et auberge paysanne (fléchage)

12h00 Buffet sucré/salé, 7 €

Réservations : 05 55 29 32 94

14h30 Projection gratuite

Sigrid / ARC, collectif - 1968, 10’

À Berlin-Ouest, à l’occasion de la Manifestation européenne de solidarité avec le Vietnam (17-18 février 1968), une étudiante allemande explique

le fonctionnement et le but de l’Université critique.

Comité d’action du 13ème / ARC, collectif -1968, 40’

Au début du mois de juin 1968, la lutte d’un comité d’action du treizième arrondissement de Paris auprès de l’usine Citroën de la Porte de Choisy et du dépôt de la RATP de la rue Lebrun.

Le Droit à la parole / ARC, collectif -1968, 52’

À Paris, en mai 1968, l’Université devient le centre de la parole révolutionnaire. Les étudiants ten­tent d’élaborer, par-delà les clivages, un dialogue

inédit avec les ouvriers en grève.

 

Publié dans Cinéma enragé

Commenter cet article