TaPaGeS organise une soirée le 10 mai 2008

Publié le par mai

TaPaGeS (TransPédéGouines de Strasbourg), Le 5 mai 2008
www.tapages67.org


TaPaGeS organise une soirée de projections-débats-discussions-complots
autour de mai 68, le 10 mai 2008 à 20h30 au café associatif Les
Épines, 39 rue de Benfeld, Strasbourg.



FOLLES DE MAI


Sarkozy veut liquider 68, sa grève générale et la rencontre inédite
entre les étudiantEs et les ouvrierEs. Bref, ce qui en Mai esquissait
l'émancipation de toutes et de tous.

Quarante ans plus tard, pédés, gouines, bi, trans', féministes, nous
nous souvenons que c'est de là, des années qui suivirent, que nous
venons.

Du palais U de Strasbourg, en 68, où la jeunesse étudiante remédie à
sa « misère considérée sous ses aspects économique, politique,
psychologique, sexuel »...
De Stonewall en 69, talons aiguilles à la main contre les flics.
De l'Arc de Triomphe en 70 avec une gerbe de fleurs pour la femme
inconnue du soldat inconnu.
Des Beaux-Arts en 71 avec les AG du FHAR (Front Homosexuel d'Action
Révolutionnaire).
De Ménilmontant en 73, lorsque déjà les travailleurs/-ses immigréEs
sans papiers se battaient pour leur droit.
De Besançon en 73, à Lip, où sans patrons s'expérimentaient d'autres
modes de production.

Que nous l'ayons vécu ou non, pour beaucoup trop jeunes, pas néEs,
nous venons de là.

Nous sommes pleinEs de gratitude pour toutes les folles de Mai qui ont
attaqué le capitalisme, l'impérialisme, le patriarcat,
l'hétérosexualité-comme-système-politique.

Nous ne sommes pas nostalgiques, car il s'agit aussi de notre futur.

Guy Hocquenghem écrivait que ces années furent « une parenthèse dans
l'histoire de l'homme, où les anciennes angoisses, les culpabilités,
les auto-limitations ont un peu disparu. Un soupir de bonheur dans la
partition des catastrophes, des refoulements et des cauchemars
sociaux. L'humanité n'a probablement cessé d'avoir peur qu'une seule
fois en sa longue vie : entre les années soixante et les années
quatre-vingt du dernier siècle » *.

À notre tour, nous voulons cesser d'avoir peur, ensemble. Il faut
poursuivre la destruction du vieux monde, celui qui nous détruit.
Gouines, trans', pédés, bi, féministes, nous sommes folles de Mai. 
De ceux qui arrivent surtout, que nous construirons légers et denses,
intenses et égalitaires, combatifs et victorieux. 
Nous devrions avoir honte de Mai ? Nous en sommes en fierEs. 

Le 10 mai, aux Épines, nous amorçons la « Mai Pride » des folles.


TaPaGeS, le 5 mai 2008
Transpédégouines de Strasbourg


* L'Amphithéâtre des morts, Gallimard, 1994 

TaPaGeS - TransPédéGouines de Strasbourg
www.tapages67.org
Inscription newsletter : http://tapages67.org/contact.html

Publié dans A voir - débats

Commenter cet article