Histoire d’un film, mémoire d’une lutte n°10

Publié le par mai

Histoire d’un film, mémoire d’une lutte n°10

1968 en Région parisienne et les luttes dans l’automobile

Le mardi 20 mai 2008 à 14 heures

Aux Archives Départementales de la Seine-Saint-Denis 

18, avenue du Président Salvador Allende 93000 BOBIGNY - 01 43 93 97 00


Pour ce quarantième anniversaire de 1968, (presque) chacun s’accorde sur l’importance du “Mai 68 ouvrier”, si ce n’est sur l’exceptionnalité de “l’insubordination ouvrière”. Cependant, Bernard Pudal et Jean-Noël Retière (dans Mai-Juin 68) ont pointé ce qu’ils nomment un “déficit de mémoire ouvrière”. Pour eux, la solution viendraient à penser “par cas” et par “branche”. 
Or, avec les films sur les grèves dans l’automobile en région parisienne, l’occasion est trop belle pour esquiver cet appel. L’historien dipose là en effet d’un beau “corpus” reflétant tant la diversité des lieux et des situations que celle des regards. 
Ainsi, Flins, Citroën-Nanterre, Renault-Billancourt et Renault-Cléon ont tous été filmés dans des optiques politiques et esthétiques différentes. Pour cette dixième table ronde, “Histoire d’un film, mémoire d’une lutte” va de nouveau confronter paroles et analyses des historiens et des acteurs de l’événement. Sera également mise en perspective cette production d’images inédites. 


Cette table ronde a lieu dans le cadre de "Mai 68 : Instantanés d’Humanité", exposition de photographies organisée par les Archives Départementales de Seine-Saint-Denis et par "Mémoire d’Humanité", et inaugure les Rencontres du cinéma documentaire "Mai 68 des luttes ouvrières" à Saint-Ouen (29-30 mai à l'Espace 1789) et Saint-Denis (31 mai et 1er juin à l'Ecran).


Invités : Nicolas HATZFELD, historien de l’automobile, auteur Des gens d’usine, 50 ans d’histoire à Peugeot-Sochaux et ancien ouvrier établi, et de nombreux anciens grévistes et syndicalistes de Nanterre, Javel, Saint-Ouen, Billancourt et Flins…

Montage des films militants : Julien PORNET

Conception et animation de la table-ronde : Tangui PERRON, chargé du patrimoine et de l'action culturelle à Périphérie. 

Partenaires : Périphérie, Archives Départementales de la Seine-Saint-Denis, Région Île-de-France, Instituts CGT d'Histoire sociale de l'Île de France, de la Seine Saint-Denis et de la Métallurgie, Iskra, Phot

Publié dans Cinéma enragé

Commenter cet article